traiter le sillon nasogénien

TRAITER LE SILLON NASOGÉNIEN

La chirurgie de rajeunissement du visage fait l’objet d’une demande en constante augmentation dans notre société, et notamment pour traiter le sillon nasogénien.

Dans la région péribuccale, le vieillissement précoce que l’on voit apparaître dès l’âge de 30- 40 ans est lié à l’anatomie particulière de cette région.

Le sillon nasogénien, pli majeur du tiers inférieur du visage, subit d’importantes modifications. Au départ, les plis se forment lorsque l’on sourit, en creusant le sillon entre les joues et la lèvre supérieure. Avec les années, c’est une perte de graisse qui creuse les traits. On observe une perte de volume au niveau des attaches osseuses des joues. La peau se relâche et forme alors un pli.

Son accentuation au cours du temps est considérée comme particulièrement inesthétique, principalement chez la femme.

Comment traiter le sillon nasogénien ?

Son traitement peut reposer sur différentes techniques chirurgicales et non chirurgicales :

-Côté chirurgie, on peut opter pour un lifting centro-facial ou lifting malaire, qui va permettre de corriger ces éléments par la remise en tension des plans sous-jacents.

-Côté non chirurgical, la pose de fils tenseurs est une excellente solution qui permettra de cibler le sillon nasogénien, selon certains axes de tension. Le principal avantage de cette technique est qu’il ne nécessite pas d’éviction social, de plus, le résultat durera plusieurs années. Le visage semble reposé, le regard est adouci.

En choisissant les fils tenseurs Spring Thread, vous choisissez un produit 100% français, performant, et sur, composée de silicone de grade médical, matériel parfaitement biocompatible, implanté depuis plus de 50ans. Souples, ils se posent facilement et ne se sentent pas sous la peau. Elastiques, ils épousent naturellement les mouvements du visage. Non résorbables, ils assurent un résultat longue durée entre 3 et 5 ans et un effet tenseur prolongé.

Lire aussi : Les causes du relâchement cutané 

One Response

Add a Comment

Vous devez être connecté pour commenter cet article